• - Suite épisode 36

     

     

    Privée

     

    Chocolette a enfin un peu de temps pour elle! Ses enfants ont demandé beaucoup d'attention aujourd'hui. Surtout Petitchocolette qui en a profité pour accaparer Chocolette pour la moindre petite chose.

    Elle joua avec lui à des jeux de sociétés (c'etait tout le temps lui qui gagnait), raconta des tas de chose sur ses journées à l'école, lui montra tous ses petits bobo en insistant sur le degré de douleur pour la moindre petite égratugnures...

     C'est le moment où Chocolette pensa à la jolie histoire qu'elle avait lu sur le blog d'une personne vraiment très sympa, l'histoire de Bambino et sa blessure, voici le lien http://zebuchaton.boosterblog.com/.

    Ce fut de bon moment, avec en prime un Grandchocolette qui allait bien! mis à part le souci de changements d'horaires de l'autre jour, il n'avait plus de nausées, plus de problemes sur le chemin de l'école! La sophrologie avait fonctionné! Peut etre que cette piste pourra aider des parents qui ont des enfants phobiques scolaire, après avoir lu les resultats sur Grandchocolette, qui sait! En tous les cas la petite famille de Chocolette pouvait enfin souffler après plusieurs mois de souffrance du à ce probleme!

    Comme quoi apprendre à apaiser son corps, à prendre des distance avec ce qi nous arrive pour mieux l'analyser et se libéré de la douleur qui en resulte, aide beaucoup. Cela vaut aussi pour tout le stress de la vie d'aujourd'hui. Parfois il faut se poser.

    Chocolette avait fait des tagliatelles au saumon ce soir. Son époux se servit 2fois,c e qui était rare car il n'aimait pas trop manger (contrairement à Chocolette qui n'était pas sérieuse avec son alimentation).

    Elle ne se souvenait plus si elle l'avait déjà écrit ici, mais Chocolette aussi avait ce que l'on pourrait appelé une "phobie", celle des transports telle que le metro. Avant d'être enceinte de son grand garçon, Chocolette travaillait à l'opposé de l'endroit où elle vivait. Elle devait prendre le métro, et le RER tous les jours. C'était un vrai calvaire pour elle. Tout cela à cause de très mauvais souvenir dans le métro.

    Un petit retour encore plus en arrière :

    Quand elle était adolescante Chocolette était venue en vacances sur Paris, chez son frère qui vivait dans le 11ème arrondissement. Elle prenait le métro presque ous les jours pour aller voir sa soeur qui elle vivait dans le 5ème arrondissement. Un jour qu'elle était dans le métro, un homme assis en face d'elle la regardait avec insistance. Chocolette sentait son regard mais fit comme si de rien n'était en regardant ailleur. Dés que le métro s'arretta elle sortie pensant prendre le suivant afin de ne plus etre en face de cet individu.

     Mais  cet homme descendit aussi et s'avança vers Chocolette en començant à lui parler. Il était marqué au visage par pleins de cicatrices, un peu chauve, tres mat de peau et un regard qui faisait peur. Chocolette ne savait pas quoi faire, fallait il lui repondre? fallait il l'ignorer? Elle decida de sortir de la station de métro. L'homme la suivit en continuant à parler. Il parlait sans s'arretter de lui, et du fait que Chocolette n'aurait jamais du etre seule dans le metro, qu'elle avait pris un risque. Térifié Chocolette essaya de lui parler gentiment, sans montrée sa peur, en expliquant à ce monsieur que son frere l'attendait pres d'ici et en lui sauhaitant une bonne journée!

    L'homme ne voulu rien savoir, il continua de suivre Chocolette lui disant qu'il ne la quittera pas où qu'elle aille en la tenant par le bras! Chocolette la peur au ventre demanda de l'aide au passant, mais personne ne l'aida.

    Son parcours dura tout l'apres mdi avec cet homme qui la suivait et continuait à lui parler. Vint un moment ou de loin Chocolette aperu une voiture de police avec des policiers qui faisaient un controle routier. L'homme remarqua que Chocolette en marchant regardait les policiers, il lui dit: "si tu cris je te tue". Ils étaient sur les abord du pont de la seine, Chocolette se mit à pleurer mais sans crier, ni faire de geste brusque.
    Elle ne sait pas comment mais elle arriva à se debarasser de la main de cet homme sur son bras et se mit à courir, courir, jusqu'au policier en criant "à l'aide". Elle pleurait à chaude larmes et l'homme la poursuivait toujours. Arrivé près d'eux elle leurs dit que cet homme la suivait depuis dés heures, qu'il l'avait menaçé!
    Les policiers demandèrent à l'homme si c'était vrai qu'il la suivait, ce derniers dit "oui et alors!".
    Et devinez ce que les policiers ont dit à Chocolette?????

    "Mademoiselle partez vite car on ne peux pas l'arretter tant qu'il ne vous à pas agressé, on va juste le retenir le temps que vous partiez"!!!

    Chocolette n'en croyait pas un mot!!! cet homme avait donc le droit de la suivre ?? Elle partie en courant des peu de forces qu'il lui restait jusqu'à la station de metro la plus proche toujours en pleurant. Une dame agée lui demanda pourquoi elle pleurait, Chocolette n'arrivait plus à parler tant elle avait été choqué par cet apres midi de peur! elle avait tres peur aussi de voir arrivé l'homme. L'attente de l'arrivé du metro lui sembla interminable! les larmes coulaient toujours, et elle finit par arriver à retourner chez son frere. Elle decida de retourner tres vite chez elle dans le sud.

    Une autre fois ses soeurs l'avaient convaincu de revenir sur Paris pour les vacances. Elle rentra sans une station de metro avec ses 4 soeurs. Au moment de franchir une porte qui s'ouvre seule quand on se met devant elle se retrouva nez à nez avec un homme qui attrapa ses cheveux! Chocolette cria de douleur, ses soeurs attraperent l'homme de maniere à ce qu'il lache les cheveux de Chocolette! Tout ce finit bien puisque l'homme s'enfuya. Mais Chocolette regretta ce retour sur Paris.

    Chocolette vous racontera une autre fois ce qui lui arriva lors des trajets aller retour à son travail de l'epoque.

    Tout cela était des souvenirs qui faisait que Chocolette évitait au maximum le métro.

    Demain Chocolette allait tenir sa resolution d'étudier dans les domaine que la passionnait.

    Privée


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 27 Janvier 2011 à 07:18

    Ben, je comprends bien ta phobie et elle s'explique très bien !

    Pource qui est de la prévention en France, il faut qu'il arrive qqc pour mettre en place la sécurité !

    Chocolette, je te souhaite une bonne journée

    Bizzzzzzzzzzzzzzzzz

    Martine

    2
    chocolette Profil de chocolette
    Jeudi 27 Janvier 2011 à 14:42

    Bonjour Martine! et encore je n'ai pas tout raconté pour la periode ou je travaillais. Tres bonne journée à toi! bise Chocolette

    3
    Jeudi 27 Janvier 2011 à 17:36

    bonsoir chocolette

    j ai hate de lire la suite de tes aventutres

    c est hallucinant cette histoire

    tu ne peux porter plainte que lorsqu il est trop tard

    et le resultat ?? et bien regardez les infos !!!

    bon courage chocolette a bientot

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :